COP27 : les jeunes du Sahel veulent participer à la définition de l’agenda du changement climatique

Huit jeunes originaires de quatre pays du Sahel (Burkina Faso, Niger, Mali et Sénégal) prennent part au Sommet sur le climat en Égypte. Le mercredi 16 novembre, ils et elles viendront témoigner de ce que signifie le changement climatique pour eux et elles, à l’occasion d’un débat organisé par l’Agence belge de développement Enabel sous l’intitulé Youth Setting the Climate Agenda – National, Regional, and Global Action.

La Coopération belge accorde une attention toujours croissante au changement climatique dans ses activités. En octobre 2022 a été présenté le programme climatique régional belge pour le Sahel ; c’est la première fois que la Belgique investit dans un programme transfrontalier mettant spécifiquement l’accent sur le climat.

La région désertique du Sahel est particulièrement exposée au changement climatique qui engendre de graves conséquences sur le développement agricole local. Un nouveau recul lié à des sécheresses prolongées et à la désertification placerait encore davantage de pression sur la stabilité de la région et les perspectives de vie de ses habitant·es.

Dans le cadre du programme climatique pour le Sahel, l’Agence belge de développement Enabel a sélectionné huit jeunes originaires du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Sénégal pour participer à un débat, en collaboration avec la plateforme internationale We Are Tomorrow Global Partnership (WAT-GP), qui représente des organisations de onze pays. L’objectif de cet évènement est d’attirer l’attention sur les actions des jeunes du monde entier en faveur du climat et, à terme, de les impliquer davantage dans le processus décisionnel. Les jeunes veulent également profiter de cette rencontre en Égypte pour échanger leurs expériences et réfléchir à la manière dont ils et elles peuvent collaborer par-delà les frontières pour harmoniser et consolider leurs actions.

Les jeunes sont en effet lourdement impacté·es par le changement climatique. Leurs maisons, leurs revenus et leurs perspectives d’avenir sont menacés par le réchauffement climatique et les catastrophes naturelles de plus en plus fréquentes. Et pourtant, les jeunes ne sont que rarement impliqué·es dans la prise de décisions sur des questions qui les concernent. En conséquence, il est important de leur fournir une plateforme où exprimer leur vision de l’avenir et coopérer par-delà les frontières.

Le Ministre belge de la Coopération au développement Frank Vandenbroucke sera représenté au débat par son Conseiller climatique Alexander Verstraete, qui introduira le débat. Des jeunes provenant des quatre continents prendront ensuite la parole pour témoigner de la façon dont le changement climatique impacte leur existence et des actions qu’ils et elles s’efforcent de mettre en œuvre pour y remédier.

“Il est très important que ces jeunes aient une voix dans le débat sur le climat. Les décisions prises aujourd’hui détermineront leur avenir. Et leurs témoignages sont essentiels pour se faire une idée de ce qu’est le changement climatique. Je suis donc très heureux qu’avec le programme climatique pour le Sahel, nous rendions la région plus résistante aux chocs climatiques. En collaboration avec la population locale, nous contribuons à la construction de la ‘Grande Muraille Verte’, afin d’empêcher la désertification de la nature et des terres agricoles précieuses”,a déclaré le ministre Vandenbroucke.

Balkissa Daoura, originaire du Niger, a à son actif plusieurs diplômes en environnement obtenus au Sénégal et en Australie. Depuis plusieurs années déjà, elle est cheffe de projet des Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE), une organisation qui travaille avec des jeunes vulnérables sur la restauration des terres, le reboisement urbain, la pollution plastique et l’éducation au respect de l’environnement. « 

Cela fait dix ans que j’étudie et travaille dans le domaine du changement climatique, mais mes collègues et moi, nous nous sentons encore comme des pionnier·es, car il n’y a toujours pas assez de personnes investies pour la cause. Les jeunes, et ceux et celles vulnérables assurément, paient un lourd tribut aux conséquences du changement climatique. Il est important que nous fassions entendre notre voix lors de ce Sommet sur le climat, car les ressources naturelles sont limitées et notre avenir est en jeu », nous confie Balkissa.

Originaire du Sénégal et étudiant en physique et chimie, Yero Sarr est fondateur de la branche sénégalaise de Fridays for Future Senegal, un mouvement qui incite les jeunes à participer à des manifestations contre le changement climatique chaque vendredi. Selon Forbes Afrique, il fera partie des 30 jeunes Africain·es de moins de 30 ans les plus influent·es d’ici 2022. Yaro a un message clair à véhiculer :

« Nous sommes ici au Sommet sur le climat pour raconter en ligne directe aux dirigeant·es du monde entier les effets du changement climatique sur notre environnement. Le réchauffement de la planète est une dure réalité qui réclame des actions transfrontalières. À mettre en œuvre maintenant, et pas demain. »

Le débat avec les jeunes à la COP27 se tiendra le mercredi 16 novembre 2022 de 8 h 30 à 10 h (CET) dans le pavillon du Benelux. Le live est à suivre via ce lien.

 


Press contact : Guido Couck, Head of Communications – guido.couck@enabel.be, T +32 486 35 00 75

Enabel est l’Agence belge de développement. Elle exécute la coopération gouvernementale belge. L’Agence met également en œuvre des actions pour d’autres organisations nationales et internationales. Avec ses partenaires belges et internationaux, Enabel fournit des solutions pour relever des défis mondiaux urgents – le changement climatique, l’urbanisation, la mobilité humaine, la paix et la sécurité, les inégalités sociales et économiques – et pour promouvoir la citoyenneté mondiale. Avec 2000 collaborateurs et collaboratrices, Enabel gère quelque 170 projets dans une vingtaine de pays, en Belgique, en Afrique et au Moyen-Orient. enabel.be

 

More updates and resources

News

23 November 2022

Interview with Adélaïde Kourouma, project Manager Urban Entrepreneurship in Guinea

Fostering the growth of emerging Guinean businesses. Read the interview.

Read more

News

16 November 2022

Are you the next talent we are looking for?

Make sure you are well-informed before applying for the Junior Programme. The application period has been extended until Sunday 20 November at midnight.

Read more

News

16 November 2022

Enabel and AFD Group sign a Memorandum of Understanding for increased European development agency cooperation

On 14 November, the Belgian development agency, Enabel, and the AFD Group, which includes the French development agency and Expertise France, signed a Memorandum of Understanding (MoU) defining the framework for deeper European cooperation and a strengthened partnership to address the main global challenges that people face in Africa and the Middle East.

Read more

two young men looking at data on a laptop News

07 November 2022

Climate financing: Brussels and Walloon regions allocate 6 million for Enabel projects

The Brussels-Capital Region and the Walloon Region signed complementary financing agreements for several climate projects of the Belgian governmental cooperation, implemented by the Belgian development agency, Enabel. This announcement comes on the sidelines of COP-27, the global climate conference taking place in Egypt from 6 to 18 November. 

Read more

News

06 November 2022

Junior Programme – Looking for young talents!

Since 2 November, 14 new vacancies in various sectors are open to young talents of European nationality. They will have the opportunity to work in a project of Enabel agency itself, or to work in a non-governmental organisation such as Broederlijk Delen, Kiyo or Îles de Paix.

Read more

aerial view of a dam in Mozambique Events

03 November 2022

Moving Mozambique’s just energy transition

At COP27, the government of Mozambique supported by NDC Partnership, the Tony Blair Institute for Global Change and Enabel will host a panel discussion to highlight the significant role the country’s unique renewable energy assets can play in the domestic, regional and global energy transition.

Read more

Stay informed

Keep up-to-date with our latest activities and international development trends from a Belgian perspective.

Newsletter

Consent(Required)