Enabel devient le premier partenaire belge du Green Climate Fund

Divider text here
©Enabel - Dieter Telemans
Songdo, le 7 juillet 2019 – Enabel, l’Agence belge de développement, est la première organisation belge à être accréditée par le Green Climate Fund en tant que partenaire dans la lutte contre le changement climatique. Cette accréditation permettra à Enabel de proposer et de mettre en œuvre des projets climatiques pour le compte du Green Climate Fund.

« Nous sommes très heureux de cette nouvelle », a déclaré Jean Van Wetter, Directeur général d'Enabel. « Cela signifie non seulement qu'Enabel pourra s’engager encore plus en faveur des questions liées au climat et à l'environnement, mais c'est aussi une reconnaissance de notre expertise dans ces secteurs. Grâce à ce partenariat, nous pouvons passer à la vitesse supérieure et renforcer notre contribution aux efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique ».

Lancé en 2010, le Green Climate Fund est un fonds des Nations Unies qui vise à soutenir les pays en développement dans leurs efforts pour faire face au changement climatique. Le fonds joue un rôle important dans l’atteinte des objectifs de la COP 21 qui s’est tenue à Paris en 2015, et notamment celui de limiter le réchauffement planétaire à maximum 2 ° C.

Enabel, l'Agence belge de développement, effectue non seulement des missions pour le gouvernement belge, mais conclut également des partenariats avec d'autres bailleurs de fonds. Enabel collabore ainsi déjà avec la Commission européenne et divers États membres européens.

« Exécuter des missions pour ce fonds pour le climat constitue une étape logique dans la poursuite du développement d'autres partenariats », explique Jean Van Wetter. « De plus, nous travaillons depuis des années déjà sur des programmes liés aux changements climatiques dans différents pays».

Au Rwanda, par exemple, Enabel a travaillé avec les autorités nationales sur la gestion durable des forêts, qui représente l’un des moyens d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre et de s’adapter au changement climatique. Le bois reste le principal combustible domestique et sa collecte contribue à la déforestation. En investissant dans le renforcement des capacités de gestion forestière, et en aménageant également de nouvelles superficies, la déforestation peut être réduite, voire maîtrisée.

Grâce au partenariat avec le Green Climat Fund, l’Agence belge de développement formulera des propositions de projets concernant, par exemple, la gestion durable des ressources naturelles telle qu’appliquée au Rwanda, ou encore l’énergie renouvelable et l’agriculture durable. «Nous examinerons d’abord les priorités du fonds et les domaines dans lesquels Enabel peut apporter une valeur ajoutée grâce à son expertise. De plus, nous travaillons avec les secteurs privé et public belges, ce qui nous permet de partager nos connaissances et de mobiliser l’expertise belge au niveau international », conclut Jean Van Wetter.

RESTEZ INFORMÉ

Divider text here
Suivez nos actions ainsi que les tendances de l'aide internationale, sous un angle belge.