Wehubit sélectionne 5 projets innovants visant à réduire la fracture numérique par l’éducation, la formation et le monde du travail | Enabel - Belgian Development Agency

Wehubit sélectionne 5 projets innovants visant à réduire la fracture numérique par l’éducation, la formation et le monde du travail

Divider text here
(c)EFE-Maroc
Le programme Wehubit de l’agence belge de développement Enabel a sélectionné cinq projets visant à renforcer les compétences numériques par l’éducation, la formation et le monde du travail. Chacune des organisations retenues bénéficiera d’un subside afin de transposer ses activités à plus grande échelle. Wehubit poursuit son investissement dans la digitalisation comme levier d’accélération du développement durable en octroyant un appui financier à des projets qui apportent des innovations numériques dans les pays partenaires de la coopération belge.

Réduire la fracture numérique

Si la transformation numérique et la digitalisation ouvrent indéniablement de nouvelles perspectives de carrière et crée des emplois, tout le monde n'a pas forcément la capacité d’en saisir les opportunités, ou plus simplement le bagage nécessaire pour accéder à cette transformation. Ainsi se crée et se renforce la « fracture numérique », provoquant des inégalités toujours plus criantes entre les générations.

Avec ce nouvel appel à propositions, 1.566.516 euros ont été alloués à cinq initiatives mises en œuvre en Palestine, au Maroc, au Rwanda, en Ouganda et au Burkina Faso et qui visent toutes à combler la fracture numérique en améliorant la culture et les compétences numériques par l'éducation, la formation et le monde du travail.

Projets sélectionnés

En Palestine, où la question du chômage affecte spécifiquement les jeunes instruits - en particulier les femmes – l’organisation Mercy Corps Europe, à travers le projet PAL TECH GROWTH du programme Gaza Sky Geeks, entend non seulement former des individus qualifiés pour réussir dans l'économie numérique mondiale, mais aussi créer un écosystème durable pour ces jeunes codeurs, consultants, sous-traitants et start-ups permettant aux Palestiniens d'exploiter pleinement l’Internet et contourner les restrictions physiques pour une croissance durable de l’économie.

Ensemble, les deux composantes de la programmation éducative numérique de Gaza Sky Geeks - la Code Academy et la Freelance Academy - permettront à des centaines de Palestiniens d'être techniquement qualifiés et connectés aux opportunités d'emploi sur le marché numérique.

Au Maroc, tandis que l'économie numérique est en pleine croissance, les programmes de formation professionnelle existants cherchent à s’aligner davantage sur les exigences du marché du travail.

Grâce au soutien de Wehubit, la Fondation Marocaine de l’Éducation pour l’Emploi (EFE) prévoit d’axer la formation numérique sur la demande des jeunes demandeurs d’emploi afin de leur offrir de réelles possibilités d’emplois rémunérateurs. A travers le projet TAKE IT FORWARD, EFE utilisera sa plate-forme Emplea+ permettant une formation personnalisée, qui mesure et s'adapte au niveau des compétences initiales des bénéficiaires en fonction des besoins réels du marché. Cette formation en ligne innovante est en outre complétée par des compétences générales en classe et une formation avancée en codage.

Parmi les approches innovantes proposées par EFE-Maroc, il y a l'utilisation de l'intelligence artificielle et du big-data pour l’analyse du marché du travail menant à des programmes axés sur les besoins de l'industrie. L’EFE utilise également la technologie de la réalité virtuelle lors de sa formation en ligne développée en collaboration avec l’acteur privé Accenture afin de connecter davantage la formation au marché du travail.

Au Rwanda, alors que le gouvernement a placé le numérique comme priorité dans le développement économique et social, d'importants défis demeurent : infrastructure inadéquate, coûts de connectivité élevés, faible niveau de connaissances numériques et réticence du corps enseignant à intégrer les technologies de l’information et de la communication. En initiant les élèves du premier cycle du secondaire à Scratch - un outil de codage gratuit - VVOB vise à développer leurs compétences créatives, de résolution de problèmes et de collaboration, en les aidant à prospérer dans une économie numérique. Grâce à son projet SCRATC²H 2050VVOB compte former 120 enseignants STEM (Science, Technology, Engineering et Mathematics) de 60 écoles secondaires du district de Kayonza pour lancer et faciliter les clubs de codage Scratch, offrant aux apprenants la possibilité d'apprendre à coder des histoires, des animations et des jeux interactifs. 

En Ouganda où les jeunes de moins de 30 ans représentent plus de 78% de la population, moins de la moitié des Ougandais/es utilise Internet et, selon la Commission ougandaise des communications, les principaux obstacles sont le manque d'alphabétisation numérique, le manque de dispositifs d'accès, le coût d'accès et le manque de sensibilisation. 

En réponse à une telle situation, le projet DIGITAL SKILLS @ YOUR LOCAL LIBRARY de  EIFL (Electronic Information for Libraries) vise à créer un réseau national de bibliothèques publiques et communautaires offrant une formation numérique abordable avec des bibliothécaires qualifiés et l'accès à une plate-forme de cours en ligne gratuits. Le dispositif s’appuie sur une méthodologie d’apprentissage par les pairs, en créant des cercles d’apprentissage dans chacune des 24 bibliothèques partenaires.

Au Burkina Faso, les jeunes du Plateau Central souffrent d’un accès à l'éducation formelle et à l'emploi, ce qui limite leurs opportunités d'entreprenariat et réduit leurs moyens de subsistance. Bien que ces jeunes aient peu de compétences théoriques, ils n’en détiennent pas moins de solides compétences manuelles mais ils peinent trop souvent à les transférer dans le domaine du numérique. 

Le projet RESOLAB de la Fondation Terre des Hommes Lausanne propose d'utiliser une approche de fabrication numérique (le FabLab) pour aider les jeunes à accéder à l'éducation et à l'emploi. Le FabLab s'appuiera sur les compétences manuelles existantes chez les jeunes pour enseigner l'alphabétisation et la culture numérique, soutenir l'inscription dans l'éducation formelle et développer des compétences en matière d'entrepreneuriat.

« Alors que les précédents appels à propositions visaient à appuyer des solutions numériques, cet appel s’est davantage penché sur des méthodologies de formation et de transmission de connaissances permettant de réduire la fracture numérique. Comme à chaque fois, nous sommes ravis de la grande diversité des approches, acteurs et pays dont les nombreuses propositions de qualité nous sont parvenues. », explique Arnaud Leclercq, responsable du programme Wehubit. 
------------

Wehubit
Lancé en 2018, le programme Wehubit identifie et soutient des projets désireux de diffuser et de déployer à plus grande échelle des solutions numériques existantes. Le programme recherche principalement des solutions éprouvées et qui contribuent aux objectifs de développement durable. Les subsides sont accordés à des organisations à but non lucratif issues de la société civile et qui souhaitent donner un petit coup de pouce à des projets de développement numérique. Des appels à projets thématiques sont régulièrement publiés sur le site de Wehubit. Si les thématiques précédentes avaient trait à l’inclusion, l’autonomisation et les droits des femmes et des jeunes, à l’agriculture climato-intelligente, au secteur de la santé et à la réduction de la fracture numérique, en septembre 2020 sera lancé le dernier appel à projets, axé cette fois-ci sur les villes inclusives et durables.

Enabel 
Enabel est l’Agence belge de développement. Elle exécute et coordonne la politique belge de développement international, et travaille principalement pour le compte de l’État belge. L’Agence met également en œuvre des actions pour d’autres organisations nationales et internationales. Avec 1.500 collaborateurs, dont plus de 70 % de personnel local, Enabel gère quelque 150 projets, essentiellement dans des États fragiles d’Afrique.

Plus d'informations?  
Thibaut Monnier, responsable de la communication pour Wehubit
thibaut.monnier@enabel.be
 + 32 (0) 470 66 31 83 

RESTEZ INFORMÉ

Divider text here
Suivez nos actions ainsi que les dernières tendances 
en matière de coopération au développement.