4 points forts de la conférence eLearning Africa 2022 | Enabel - Agence belge de développement

4 points forts de la conférence e-Learning Africa 2022

Divider text here
Crédit photo : eLearning Africa 
Après plus de deux ans de report en raison du COVID-19, un certain sentiment de normalité a flotté lors de la nouvelle édition d’eLearning Africa qui s’est tenue cette année à Kigali (Rwanda). Enabel y faisait figure de fier partenaire. Plus de 20 expert·es et 7 partenaires ont pris part à cet évènement. Ce forum mondial nous a donné l’occasion d’échanger et de réfléchir sur les bonnes pratiques en matière d’éducation, de formation et de développement des compétences en Afrique.

Vous avez raté cette conférence ? En voici 4 points forts. 

La pandémie, oui. Mais quid de la suite ?

Divider text here
Nous avons toutes et tous assisté à la progression des pratiques d’apprentissage en ligne (e-learning) en raison de la pandémie. Les ateliers et sessions, qui ont eu lieu pendant cet évènement de trois jours, ont fait écho chez les participant·es et ont souligné l’importance de partager les bonnes pratiques dans l’optique de développer des solutions qui changent la donne et de renouveler certaines perspectives de l’e-learning.

Comme l’a souligné le Prof. Mogobe Ramose lors du débat de clôture, « Aujourd’hui, l’éducation en Afrique s’apparente à un arbre déraciné, à un participe à la dérive sans phrase principale. L’éducation à des fins de libération constitue donc un impératif éthique pour remédier à cette situation. » Cette conférence a donné un aperçu fascinant de la manière dont la technologie, en facilitant l’apprentissage et la formation, peut induire un changement et un développement à travers toute l’Afrique. 
« L’e-learning n’est plus un luxe aujourd’hui, mais une réalité qui s’impose à nous. Nous ne sommes pas seul·es ; nous nous rendons compte que c’est l’Afrique tout entière qui œuvre à cette thématique. Les pays en sont tous au même stade : nous nous efforçons toutes et tous de trouver la meilleure façon de développer des cours numériques. »
Mohamed Amor, Chef de la Division du système de gestion des ressources humaines de l’État du ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’Administration, Maroc

Un atelier (couronné de succès) sur les politiques numériques

Divider text here
Notre équipe d’expert·es a été ravie d’animer un atelier ouvert pendant la conférence. Plus de 40 personnes ont participé à cet atelier axé sur les politiques numériques en matière d’EFTP, de gouvernance, ainsi que d’enseignement fondamental et supérieur. Nous avons profité de cette occasion pour réfléchir avec les participant·es de différents pays et secteurs sur les facteurs de réussite et d’échec liés à la mise en œuvre d’une politique d’apprentissage numérique.

« Grâce à l’espace d’exposition, aux ateliers et aux rencontres avec d’autres délégations, j’ai pu recueillir de nombreuses informations sur les plateformes de formation des fonctionnaires, dans une optique d’amélioration des nôtres. » - Houda Rhiouani, Cadre au département de la formation continue de la Direction des ressources humaines au ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Maroc.

« Le networking entre les participant·es en général et le personnel d’Enabel en particulier a été très utile en termes de partage des connaissances. Après 6 ans de travail sur le D4D chez Enabel, je suis content de voir que nous avons accompli de réels progrès et avons eu un véritable impact dans certains de nos pays partenaires ! En outre, les présentations et l’atelier d’Enabel ont été un moment fort ; nous avons vraiment mis Enabel sur le devant de la scène en termes de D4D et j’ai été heureux d’y contribuer. » Bart Cornille, Expert en D4D, Ouganda. 
Crédit photo : eLearning Africa

Deux expertes juniores d’Enabel se distinguent durant la « Learning Battle »

Divider text here
Au cours de cet évènement d’une heure, les participant·es ont été invité·es à expliquer leur point de vue sur l’eLearning durant un bref exposé. Une belle occasion pour deux de nos expert·es junior·es de partager leur message simple, mais important : « le pouvoir aux enseignant·es ». Nous sommes dès lors particulièrement fier·es de Paulien Caeyers et d’Astrid Génard qui ont osé monter au créneau et partager leur vision sur l’importance de valoriser l’enseignant·e en tant qu’expert·e en apprentissage. Les enseignant·es africain·es étaient en effet insuffisamment représenté·es à cette conférence.
Crédit photo : eLearning Africa
« Un changement durable passe immanquablement par une inclusion des enseignant·es de tous les secteurs. Valoriser les enseignant·es, c’est non seulement leur demander leur avis, mais aussi apprécier leur travail à sa juste valeur au sein de notre société. Cela pourrait être un bon début. Le pouvoir aux enseignant·es ! »
Astrid Génard, Experte juniore en Compétences numériques et Apprentissage tout au long de la vie, Enabel Rwanda

Un réseau Enabel renforcé de praticien·nes

Divider text here
Avant la conférence, nous avons profité de l’occasion pour réunir tou·tes les expert·es d’Enabel et le personnel des partenaires autour d’un atelier afin de partager les bonnes pratiques et les expériences en matière de digitalisation, y compris des informations importantes provenant de la Rwanda Information Society Authority (RISA). Dans le droit fil de cet atelier, au cours de notre safari numérique, les diverses délégations ont eu l’occasion de découvrir certains des meilleurs emplacements numériques de Kigali (Irembo, Rwanda Polytechnic Multimedia Lab & Rwanda TVET Training Institute, Norrsken Hub ainsi que l’African Institute for Mathematical Sciences). 

La participation à ce type d’évènement a mis en évidence le fait qu’il est crucial de jeter de plus en plus de ponts entre les pays et les parties prenantes. Il y a lieu de construire et de repenser ensemble de nouveaux modèles, tout en redoublant nos efforts en termes de digitalisation.

« ELearning Africa m’a permis de présenter les enseignements tirés et les bonnes pratiques de la mise en œuvre d’outils numériques dans les cours d’EFTP pour notre projet ACFTP d’Enabel au Burundi. Cela a de même été une excellente occasion de rencontrer les membres de l’équipe Enabel du Maroc, de l’Ouganda, du Congo... qui œuvrent au D4D. Les conversations individuelles vous permettent en effet d’aborder les choses plus en profondeur. Et bien sûr, la conférence a été nettement plus fun que tous ces appels vidéo que nous avons eus ces dernières années. Nous avons maintenant l’impression d’être une véritable équipe ! » – Paulien Caeyers, Experte juniore en Digitalisation de l’enseignement professionnel et technique, Enabel Burundi 
Crédit photo : eLearning Africa
Curieux d'en savoir plus sur les activités d'Enabel liées à la digitalisation ?

Plus d'infos

STAY INFORMED

Divider text here
Keep up-to-date with our latest activities and with international development trends from a Belgian perspective.