« Nous voulons permettre aux jeunes professionnels de donner du sens à leur talent »

Divider text here
5 Questions à Karen Morice
Responsable du Programme Junior

Partager

Le Programme Junior entame le recrutement des premiers participants à sa 3e édition 2018-2023. En quoi consiste ce Programme ? 

Le Programme Junior permettra chaque année à une trentaine de jeunes professionnels de moins de 31 ans, issus d’un pays de l’Union européenne, de bénéficier d’une première expérience de terrain dans la coopération internationale. Ils seront envoyés dans l’un de nos pays partenaires afin de contribuer pendant 1 à 2 ans à un projet de développement sur le terrain. Ce projet peut être mis en œuvre par Enabel ou par une des 24 ONG partenaires affiliées au Programme Junior. Aujourd’hui, plus de la moitié de la population mondiale a moins de 30 ans. Ces jeunes sont créatifs, idéalistes et ont le pouvoir de changer le monde. Notre Programme ambitionne de participer à l’émergence d’une génération de jeunes experts innovants qui s’engagent en faveur des Objectifs de développement durable (ODD)

Cette nouvelle édition marque une plus grande ouverture dans le recrutement des candidats. Pouvez-vous nous en dire plus ?  

Effectivement, nous ne limitons plus les candidatures aux jeunes qui ont envie de poursuivre leur carrière dans la coopération au développement. Auparavant, le Programme se voulait un tremplin vers un emploi dans la coopération internationale. Cette envie de travailler dans la coopération était d’ailleurs la condition sine qua non pour participer au Programme Junior. Cette nouvelle édition étant, elle, influencée par les nouveaux Objectifs de développement durable, nous attendons surtout des participants qu’ils s’engagent activement et à long terme en faveur de ces Objectifs. En clair, ils pourraient très bien, à l’issue de leur expérience, travailler dans le secteur privé, dans une entreprise active dans les énergies renouvelables, par exemple. Voire dans un secteur plus classique, mais en s’impliquant en dehors de leur vie professionnelle dans des associations liées au développement durable. Nous voulons qu’ils deviennent des acteurs et des porte-parole au service des Objectifs de développement durable. 
« Nous voulons contribuer à créer une génération conscientisée, active et engagée, qui incarne au quotidien les valeurs du développement durable. »
Comment se déroule le processus ?

Concrètement, nous organisons deux appels à projets par an. À chaque appel, nos ONG partenaires et Enabel sont invitées à soumettre des postes pour lesquels elles souhaitent disposer d’un Expert Junior financé par le Programme Junior. Si leur demande est acceptée, nous leur envoyons un jeune professionnel recruté pour le poste. 

Le nombre de postes sera moins élevé que lors des éditions précédentes, mais, en contrepartie, d’une plus grande qualité. Nous évaluons dorénavant chaque poste proposé sur la base d’une grille d’analyse comportant différents critères. Parmi ceux-ci, la plus-value que le participant apportera au projet, mais aussi celle que le projet apportera au participant, le caractère innovant du poste, le contact avec les réalités locales et les Objectifs de développement durable, la possibilité pour les jeunes de développer des réseaux/partenariats…

Parallèlement, la qualification joue aussi un rôle important. Nous avons mené une étude au sein d’Enabel et des ONG partenaires pour mieux cerner leurs besoins et comprendre quelles compétences manquent actuellement. C’est aussi une manière de garantir aux participants des opportunités professionnelles dans la coopération s’ils souhaitent poursuivre dans cette voie. Nous savons que les fonctions de management constituent un véritable enjeu pour le secteur, tout comme les profils spécialisés. Nous maintiendrons donc un équilibre entre, d’une part, les profils plus généralistes, propres aux futurs managers, et les profils spécialisés : bio-ingénierie, ingénieurs civils, finance, digitalisation…

Le recrutement intègre plusieurs étapes. Vous pouvez retrouver le détail du processus sur notre site.: www.juniorprogramme.be

Les candidats retenus suivront ensuite un « briefing » de 2 semaines avant de partir sur le terrain, ce qui leur permettra de mieux appréhender leur environnement de travail et ses spécificités. 
Regardez le témoignage de Saartje sur son travail (ONG) en tant que Expert Junior en Ouganda.
Les jeunes sont-ils accompagnés durant leur participation au Programme ? 

En réalité, le suivi de ces jeunes est au cœur de notre Programme. Ce suivi commence dès l’entrée dans le Programme Junior et se poursuit par un débriefing à mi-parcours et à la fin de la mission. Notre objectif est vraiment de les accompagner pour qu’ils puissent développer leurs compétences et révéler leurs talents. Pour ce faire — et c’est une nouveauté dans ce programme —, un coach externe certifié les accompagnera à distance dans leur développement professionnel. Ce suivi personnalisé des Experts Juniors devrait leur permettre de révéler leur potentiel plus rapidement et de surmonter certains obstacles sur le terrain. 

Nous les suivons également après leur expérience avec le Programme Junior pour savoir ce qu’ils sont devenus, s’ils sont toujours engagés professionnellement et/ou personnellement en faveur des Objectifs de développement durable. Notre objectif est qu’au moins 75 % d’entre eux poursuivent leur engagement en faveur des ODD. Nous voulons contribuer à créer une génération conscientisée, active et engagée, qui incarne au quotidien les valeurs du développement durable.
Regardez le témoignage de Julien sur son travail  (Enabel) en tant que Expert Junior au Rwanda.
Vous voulez aussi développer des réseaux et des partenariats ? 

C’est un autre point important de ce nouveau Programme. Le Programme Junior vise en effet la mise en place et la dynamisation de réseaux et partenariats multiacteurs en Belgique, mais également dans les pays partenaires avec nos Experts Juniors autour des ODD. L’objectif est non seulement de faire connaître et valoriser le Programme Junior ainsi que le travail de ses Experts Juniors, mais aussi d’explorer, à travers ces échanges, de nouvelles opportunités de collaboration. Nous travaillons actuellement sur un projet de collaboration avec le secteur privé. Nous avons identifié 5 entreprises que nous souhaiterions impliquer dans le cadre d’un projet pilote.

L’idée est de travailler en cocréation avec elles pour voir comment, par exemple, impliquer de jeunes collaborateurs de ces entreprises, qui seraient mis à disposition d’Enabel ou d’une de nos ONG partenaires durant quelques mois. L’aspect cocréation est important, car nous voulons que cette collaboration apporte une plus-value tant à l’entreprise qu’au Programme junior. Tout dépendra donc du résultat des discussions en cours, mais je suis certaine que nous arriverons à développer des partenariats win-win innovants avec, à la clé, une démultiplication des jeunes impliqués concrètement dans le développement durable ! 
Regardez le témoignage de Goedele sur son travail (ONG) en tant que Expert Junior en Tanzanie.

DEVENEZ
 EXPERT JUNIOR?

Découvrez d'autres stories

Au Niger, le grand défi est de rendre l’éducation inclusive, au vu des inégalités de genre entre filles et garçons. Le projet pilote Sarraounia tente une nouvelle approche : la sensibilisation relationnelle.
Ouganda - Les nouvelles méthodes pédagogiques combinées à la création d'environnements d'apprentissage stimulants sont d'une grande importance pour la qualité de l'éducation.
Wehubit, une nouvelle initiative de la coopération belge ambitionne de participer au financement de projets de développement privés ou publics basés sur le numérique. Une nouvelle manière de penser le développement et de stimuler la coopération...

RESTEZ INFORMÉ

Divider text here
Suivez nos actions ainsi que les dernières tendances 
en matière de coopération au développement.