La Team Belgium à l’œuvre pour réaliser l’ODD4 | Enabel - Agence belge de développement

Team Belgium à l’œuvre pour réaliser l’ODD4


Au beau milieu de l’une des pires crises sanitaires que notre monde ait connues dans son histoire récente, l’Ambassade de Belgique et les organisations belges que sont le VVOB et Enabel ont uni leurs forces pour coprésider le groupe Education Development Partners en Ouganda. Pendant un an, la « Team Belgium » a assumé le pilotage stratégique de ce forum consacré au dialogue et aux conseils en matière d’éducation, et ce, dans des circonstances exceptionnellement difficiles. Ses priorités étaient la qualification, la formation des enseignant·es et la digitalisation.
Le groupe EDP (Education Development Partners) en Ouganda est une plateforme où donateurs et partenaires techniques actifs dans le domaine de l’éducation discutent, collaborent et formulent des recommandations sur des problématiques en rapport avec l’éducation. Cette plateforme fait office d’organe consultatif auprès du ministère de l’Éducation et des Sports (MoES). Les stratégies, plans et politiques sectoriels du gouvernement et les projets et entreprises des membres de l’EDP en général sont examinés en fonction de ce qu’ils (pourraient) signifier pour l’éducation, tant en termes d’accès que de qualité.

Chaque année, un membre différent assure la présidence. L’Ambassade de Belgique, le VVOB – education for development et Enabel ont fait équipe pour la prendre en charge de juin 2020 à juin 2021, en pleine pandémie de COVID-19 et de fermetures d’écoles à travers le monde. De mars à octobre 2020, la formation des apprenant·es en Ouganda a été totalement perturbée. Les écoles ont ensuite rouvert partiellement, classe après classe, avant de fermer à nouveau complètement leurs portes - de façon temporaire - en juin 2021. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agissait d’une période difficile, ce qui n’a toutefois pas empêché les autres membres de l’EDP d’acclamer le leadership de la « Team Belgium » lors des discussions portant sur la réaction face au COVID-19.

Membres de l’Education Development Partners en Ouganda :

• Partenaires bilatéraux : Belgique, France, Irlande, Japon, Norvège, Suède 

• Agences de développement : Enabel, FCDO/UK Aid, Die Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), Japan International Cooperation Agency (JICA), Korea International Cooperation Agency (KOICA), USAID 

• Agences des Nations Unies : OIT, FENU, UNESCO, FNUAP, HCR, UNICEF, PAM 

• Organisations internationales : Banque africaine de développement, Union européenne (DG ECHO), VVOB, Banque mondiale



1 an, 3 priorités

Divider text here


Le diplomate Alexandre Brecx, chef adjoint de la coopération à l’Ambassade de Belgique à Kampala, a personnifié la présidence de la Team Belgium : « Le groupe EDP dans son ensemble a fait preuve d’un véritable leadership en soutenant le ministère ougandais de l’Éducation et des Sports dans sa réaction rapide face à la pandémie. Donateurs et responsables de la mise en œuvre ont rapidement harmonisé leur soutien et leurs interventions, ce qui a joué un rôle important dans la gestion de la première vague de la pandémie de COVID-19. »

« Il n’en demeure pas moins que les apprenant·es ont souffert – et c’est toujours le cas – des conséquences à court et long terme de ces fermetures d’écoles. La situation est extrêmement préoccupante. Des années de développement et de coopération sont en jeu. Dans le même temps, cette crise a rapproché les partenaires du développement. Nous avons élargi notre éventail de parties prenantes et amélioré la coordination avec le ministère. »

Outre les réponses nécessaires au COVID-19, la Team Belgium a piloté le processus de validation de l’analyse du secteur de l’éducation et des sports, ainsi que des discussions sur les nouvelles opportunités de financement du Partenariat mondial pour l’éducation. C’est cependant dans les domaines de la qualification, de la formation des enseignant·es et de la digitalisation que la Team Belgium se distingue tout particulièrement, soit les trois priorités de sa présidence tout au long de son mandat d’un an. 




Qualification et formation des enseignant·es

Divider text here


L’Ouganda et la Belgique partagent une ambition importante, celle de préparer la jeunesse ougandaise aux compétences de demain, et d’attirer et de retenir les professionnel·les de l’éducation à même de réaliser cette ambition. Le corps enseignant ougandais doit s’étoffer pour répondre à l’explosion démographique, et les enseignant·es doivent être doté·es des compétences pédagogiques adéquates pour permettre aux enfants et aux jeunes de s’épanouir dans leur carrière scolaire et professionnelle.

Pour y parvenir, des innovations très ambitieuses en matière de programmes scolaires sont à l’ordre du jour : l’éducation fondée sur les compétences, les aptitudes à la vie quotidienne, le travail sur des projets, l’éducation à l’esprit d’entreprise, l’établissement d’un lien entre le système éducatif et le monde du travail, ainsi que la culture numérique figurent parmi les priorités du MoES. La Team Belgium soutient ces innovations depuis de nombreuses années à travers : 



Ce dernier programme multibailleurs, « Support to Skilling Uganda », est cofinancé par différents membres de l’EDP - Belgique, Irlande, UE et GIZ - pour un montant total de 30 millions d’euros. Avec 22 millions, la Belgique est le principal donateur ; la Team Belgium conçoit des solutions et participe au dialogue politique pour améliorer l’accès et la qualité de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) en Ouganda. Depuis 2014, « Support to Skilling Uganda » a été le fer de lance de solutions visant l’accès formel et non formel à l’offre de compétences certifiées, en réponse à la stratégie gouvernementale de 2012 en matière d’EFTP et à la politique d’EFTP récemment adoptée. Le TVET Council est chargé de la mise en œuvre de cette politique et adopte une approche de la qualification pilotée par le secteur privé, pour laquelle le programme Support to Skilling Uganda propose des solutions.

Vu cette forte implication, la Team Belgium préside le groupe de travail technique de l’EDP sur la qualification via Enabel. Ce groupe de travail veille à une circulation fluide des informations sur la qualification de et vers le MoES, crée une plateforme de dialogue entre les membres de l’EDP sur la qualification et organise des revues régulières et des inputs en vue de la formulation des politiques. D’autres groupes de travail se consacrent à l’éducation de base et à la digitalisation. 


©Joseph Senyondo

« La Team Belgium investit dans une formation initiale et continue de qualité pour les enseignant·es, ainsi que dans l’infrastructure de formation de ces dernier·es », explique Toon De Bruyn, responsable des programmes nationaux du VVOB pour l’Ouganda (en photo ici, à l’extrême gauche, à côté du lauréat du Global Teacher Prize, Peter Tabichi, au centre). « Nous pilotons et mettons à l’échelle des solutions pour doter les enseignant·es et instructeur·rices du secondaire nouvellement qualifié·es des compétences nécessaires pour préparer l’avenir. »

« Le VVOB est le seul membre à investir dans la formation de futur·es instructeur·rices en EFTP en Ouganda. Nous mettons en œuvre des solutions visant à améliorer la formation en situation de travail, les pratiques dans les écoles et la création d’entreprises au niveau de la formation des instructeur·rices et des enseignant·es. » 




digitalisation

Divider text here


Dans le cadre de sa présidence, la Team Belgium a mis la digitalisation à l’ordre du jour, ce qui a été crucial pour aider le ministère à mettre en pratique les politiques relatives à l’EFTP et aux enseignant·es. Et bien que la digitalisation soit une priorité essentielle de la Coopération belge au développement depuis de nombreuses années, la pandémie de COVID-19 a joué un rôle de catalyseur en augmentant l’accès au matériel d’enseignement et d’apprentissage, ainsi qu’à la facilitation en ligne.

Le Teacher Training Education Sandbox d’Enabel, unanimement acclamé, est exemplaire à cet égard. Le projet a expérimenté avec EdTech afin d’assurer la continuité de l’apprentissage des enseignant·es en formation pendant la fermeture de leurs Teacher Training Colleges. Divers sujets et cours d’apprentissage en ligne utilisant des outils numériques ouverts et gratuits ont été développés et déployés. Le projet s’est également attaché à assurer une communication virtuelle entre les Colleges et les étudiant·es, à piloter de nouvelles méthodes de gestion en ligne axées sur les résultats et à améliorer les compétences du 21e siècle des enseignant·es.

« Nous avons également mis en place un système d’entraide entre les enseignant·es de chacun de nos Colleges partenaires, qui fonctionne comme un service helpdesk », explique Virginie Hallet, coordinatrice du projet Teacher Training Education chez Enabel (à droite sur la photo, à l’occasion d’un atelier organisé dans un National Teachers College). « Nous avons par ailleurs constitué des communautés de pratiques et des masterclasses sur les TIC, et avons présenté de nouveaux outils numériques. Et nous avons été heureux·euses de découvrir dans une étude que nos efforts ont porté leurs fruits : près de 80 % des enseignant·es ont en effet utilisé le portail contenant du matériel pédagogique et 60 % ont fait appel au service d’assistance à un moment donné, la quasi-totalité d’entre eux·elles le trouvant utile pour faciliter l’apprentissage en ligne. » 




De la Team Belgium à la Team Europe

Divider text here


Les efforts de collaboration entre le VVOB et Enabel en faveur de la formation des enseignant·es, de la qualification et de la digitalisation en Ouganda ne font que commencer : partager un espace dans les bureaux du MoES, soutenir les symposiums annuels du Teacher Instructor Education and Training, développer des boîtes à outils pour l’enseignement et l’apprentissage actifs et pour le développement professionnel continu... ne sont que quelques-unes des premières initiatives conjointes. L’expertise unique et la position privilégiée du VVOB et d’Enabel font de la Coopération belge au développement et de la Team Belgium un partenaire solide et apprécié du secteur de l’éducation en Ouganda.


« Et au vu des défis qui nous attendent, nous aurons besoin de cette cohésion interne au sein de la Team Belgium, mais aussi au sein du groupe EDP dans son ensemble et dans nos relations avec le ministère », nous confie encore Alexandre Brecx. « Malgré les épreuves rencontrées par le secteur de l’éducation, une occasion unique nous a été offerte de mieux reconstruire et de repenser le système éducatif, et d’accroître sa résilience. La présidence de la Team Belgium a été à la fois stimulante, passionnante et gratifiante. »

La Team Belgium continuera d’assurer la coprésidence pendant les six prochains mois en appui à la nouvelle présidence de l’Irlande, un partenaire aux vues similaires, et veillera à ce que les initiatives de l’année écoulée continuent de figurer toujours à l’agenda. Et Alexandre Brecx de conclure : « Espérons que cet esprit de collaboration nous fera passer de la ‘Team Belgium’ à la ‘Team Europe’ ! » 

RESTEZ INFORMÉ

Divider text here
Suivez nos actions ainsi que les dernières tendances 
en matière de coopération au développement.