Les Champs Ecole Paysans au Bénin

Les Champs Ecole Paysans. Une première expérience de vulgarisation paysan-à-paysan dans l’Atacora-Donga (Bénin)

De par ses bas-fonds et cours d’eau, la région de l’Atacora-Donga représente un important potentiel en production maraîchère. La demande en produits maraîchers, dans la région elle-même et au Bénin, ne fait qu’accroître. Toutefois, ce sont surtout les produits maraîchers du Burkina Faso et du Niger qui sont écoulés sur le marché local. Il y a donc un manque à gagner pour les producteurs maraîchers dans l’Atacora-Donga, d’autant qu’ils se sont organisés en coopératives villageoises, communales et régionale pour pouvoir tirer plus de profit de la demande croissante. Un diagnostic de la filière maraîchère a mis en évidence que les producteurs n'ont pas encore atteint le potentiel de la production maraîchère, faute surtout d’une bonne maîtrise des techniques de production maraîchère.

Afin de tirer mieux profit des opportunités du marché local et de lever le défi du potentiel de production maraîchère, l’Union Régionale des Coopératives de Producteurs Maraîchers de l’Atacora-Donga (URCooPMa-AD), en collaboration avec le Programme Agriculture de l’Agence belge de développement (CTB) et les services de vulgarisation et de recherche agricole, a mis en place un dispositif de Champs Ecole Paysans (CEP), inspiré de l’approche Farmer Field Schools. La particularité de ce dispositif est que sa mise en place ainsi que son fonctionnement sont la responsabilité des coopératives de producteurs maraîchers. La région compte présentement dix-huit CEP dans neuf des treize communes de la région. Les premières expériences avec les CEP sont encourageantes. Cependant, elles ont aussi permis de tirer quelques enseignements qui sont essentiels pour rendre le dispositif plus performant et, à terme, durable sur le plan financier.

 

Publication Details