cover_valorisation_des_ressources_pastorales_400.jpg

Valorisation des ressources pastorales, amélioration des conditions de vie et protection de l’environnement

La région de Tahoua est située au nord du Niger. C’est une zone caractérisée par un élevage extensif et un mode de vie nomade basée sur la mobilité des pasteurs à la recherche d’eau et de pâturages. Malgré les efforts consentis par l’État et ses partenaires, les besoins pour les populations et le bétail sont loin d’être couverts.

Le projet d’appui à la production pastorale dans la région de Tahoua (PAPAT) a pour objectif global de contribuer à la stabilisation et au développement local dans les régions du Nord du Niger. De façon spécifique, le projet vise à renforcer les capacités d’intervention des acteurs publics et privés, afin d’améliorer les conditions de vie des communautés de la région à travers l’identification, la réalisation et la gestion durable des aménagements pastoraux et le renforcement des services de santé animale.

Dans la zone pastorale, l’alimentation de base du cheptel provient essentiellement de l’exploitation des parcours naturels et des résidus des cultures. Les parcours naturels sont sujets ces dernières années, à une baisse de production de la biomasse, c’est à dire, une réduction de la diversité floristique avec une forte tendance à colonisation des aires de pâturages par des plantes non appétées. A cela s’ajoutent les effets néfastes des feux de brousse qui chaque année, déciment de vastes étendues de pâturages en zone pastorale.

La dégradation de ces écosystèmes affecte les moyens d’existence des populations dans les zones à vocation essentiellement pastorale. Il est donc nécessaire de protéger ces ressources car ils constituent à la fois un important levier pour la réduction de la pauvreté, mais aussi un enjeu en termes de préservation de la biodiversité et des ressources naturelles.

Au terme de son parcours, le projet PAPAT en collaboration avec la CTB, a souhaité partager ses expériences mais aussi ses réflexions et analyses autour de trois thèmes : (1) l’implication effective des différents acteurs concernés en vue de la pérennisation des investissements en restauration de parcours, (2) l’implication des populations dans les activités de restauration des terres et le renforcement de leurs capacités et (3) le renforcement de la durabilité des aménagements.

Publication Details