Promouvoir l’enseignement 
et l’apprentissage actifs  

Comment une conception intelligente améliore la qualité de l'apprentissage
Les investissements dans l'infrastructure sont nécessaires parce qu'un environnement d'apprentissage stimulant est la clé 
d'un apprentissage optimal.

Partager

Si l’accès à l’éducation s’est considérablement amélioré au fil des ans, la qualité décroissante de l’enseignement préoccupe de plus en plus de nombreux Ougandais. Un grand nombre d’écoles sont en effet confrontées à une pénurie d’enseignants et à un manque d’équipements ainsi qu’à des infrastructures inadéquates, alors qu’elles doivent satisfaire les besoins d’une population scolaire croissante.

C’est à ce problème que s’attelle le projet TTE (Teacher Training Education) mis en œuvre par l’Agence belge de développement et le gouvernement ougandais. Il a pour ambition d’améliorer la qualité de la formation des professeurs du secondaire dans les National Teachers’ Colleges (NTC) en renforçant les compétences professionnelles des futurs enseignants et en développant les infrastructures.

S'ÉLOIGNER DES MÉTHODES D'ENSEIGNEMENT CENTRÉES SUR L'ENSEIGNANT

Divider text here
Les enseignants recourent souvent au style de cours magistral, où ils sont eux-mêmes fournisseurs d’informations tandis que les étudiants doivent se contenter d’écouter, de mémoriser et de prendre des notes. Il a été prouvé entretemps que cette approche limite le développement des compétences et des connaissances des étudiants. Comme à ceci s’ajoute le fait que les enseignants se retrouvent devant un nombre élevé d’étudiants par classe, que les ressources sont limitées et que les infrastructures sont insuffisantes, la qualité de l’enseignement laisse fortement à désirer.

Un des principaux objectifs du projet TTE est d’améliorer la qualité de la formation des enseignants par l’introduction d’une approche centrée sur l’étudiant dénommée ATL, pour Active Teaching and Learning, c’est-à-dire enseignement et apprentissage actifs. Les méthodes d’apprentissage ATL ne sont plus axées sur l’enseignant, mais sur l’apprenant, et stimulent le raisonnement indépendant, la résolution de problèmes et le sens critique. Les étudiants sont ainsi plus susceptibles d’acquérir davantage de connaissances et de compétences, vu qu’ils se familiarisent avec des matériels d’apprentissage de différents types, qu’ils participent tant en classe qu’en dehors de celle-ci et qu’ils échangent des informations avec leurs pairs. 

Enseigner, c'est faciliter

Divider text here
L’enseignement et l’apprentissage actifs stimulent l’acquisition de connaissances et de compétences, ce qui est tout bénéfice tant pour l’enseignant que pour l’apprenant. Étudiant au National Teachers’ College de Mubende, Phionah Namutosi nous raconte son expérience :

« Lorsque j’étais moi-même à l’école, les professeurs se concentraient sur les examens et, bien souvent, je ne comprenais pas les leçons qui étaient données en classe. Aujourd’hui, avec l’approche ATL, les leçons sont plus intéressantes et je retiens beaucoup plus qu’avant. »

« Cette méthode d’apprentissage est plus réaliste que théorique », confirme Sarah Nawuma, une enseignante mentor du National Teachers’ College de Kaliro. Les étudiants étudient avec d’autant plus de plaisir qu’ils sont impliqués dans le processus et qu’ils peuvent le contrôler. En tant qu’enseignante, j’ai adopté ces nouvelles pratiques. J’ai abandonné l’enseignement magistral au profit d’un rôle de facilitation de l’apprentissage. »

conception intelligente

Divider text here
L’introduction de meilleures méthodes d’enseignement n’est en fin de compte qu’un des moyens d’améliorer la qualité de l’éducation. Pour aller plus loin encore, il est nécessaire de consentir d’importants investissements au niveau des infrastructures. Un environnement propice s’avère en effet essentiel pour un apprentissage optimal. 

Le volet « infrastructures » du projet TTE met l’accent sur la mise en place d’un environnement éducatif sain et fonctionnel, qui stimule et appuie l’enseignement et l’apprentissage actifs. La conception architecturale et infrastructurelle des bâtiments privilégie l’innovation, la durabilité, l’efficience énergétique et l’intégration au cadre naturel. Les classes bénéficient d’une lumière naturelle suffisante et les températures y sont agréables, grâce à un système de ventilation transversale bien conçu et adapté au climat tropical, sans aucune intervention artificielle.
L’environnement d’apprentissage a été amélioré grâce à l’aménagement de classes spacieuses et multifonctionnelles. Celles-ci sont équipées de prises électriques centrales permettant le branchement de projecteurs ou d’ordinateurs, et de tableaux et de mobilier qui peuvent être déplacés facilement. Cela permet aux professeurs de délaisser l’approche magistrale et de recourir à l’ICT comme outil d’apprentissage supplémentaire. 

L’enseignement et l’apprentissage actifs ont par ailleurs été stimulés par la création d’espaces d’apprentissage extérieurs, qui offrent, tant aux enseignants qu’aux étudiants, un lieu et des ressources pour explorer différentes techniques d’apprentissage, et qui encouragent la créativité.

Si une grande attention a été accordée aux classes, les bibliothèques n’en ont pour autant pas été négligées. Comme elles sont au cœur même de l’apprentissage, il est essentiel qu’elles constituent des environnements d'apprentissage attractifs. Grâce à des innovations telles que de petites salles de travail ouvertes aux groupes, une connexion internet sans fil et des ordinateurs mis à la disposition des étudiants, les bibliothèques des National Teachers’ Colleges sont devenues des centres de connaissance dotés d’installations conviviales.

des environnements d’apprentissage sûrs

Divider text here
De l’avis de Sarah Nawuma, enseignante mentor au NTC de Kaliro: « les classes sont désormais très confortables et bien équipées, ce qui contribue à la création de centres d’apprentissage et à l’utilisation de techniques ATL. La plupart de nos étudiants sont originaires de zones rurales où de telles infrastructures n’existent pas. Quand ils arrivent ici, ils ont l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences, de faire des recherches et d’améliorer leur processus d’apprentissage. »

Outre la rénovation et la construction de bâtiments de cours, les architectes ont aussi repensé les infrastructures sportives et ont rénové ou construit des structures d’hébergement. Le projet TTE vise à créer ainsi des environnements d’apprentissage sûrs qui répondent aux besoins tant du personnel que des étudiants des Colleges. 

Les infrastructures ont été un facteur important de stimulation de l’apprentissage, notamment au sein des National Teachers’ Colleges où le projet a touché plus de 7.235 étudiants. La deuxième phase du projet s’articule autour de la pédagogie aux NTC de Kabale et de Mubende, tandis qu’une attention particulière est accordée au logement des enseignants et des étudiants aux NTC de Muni et de Kaliro.

La conception des plans architecturaux est en bonne voie et les travaux de construction devraient démarrer d’ici la fin de 2018, pour se terminer début 2020. Enfin, le projet prévoit aussi la mise en place d’un programme relatif à l’entretien des infrastructures pour tous les NTC, en ce compris le NTC d’Unyama qui a bénéficié d’une aide d’autres donateurs pour ses infrastructures.

EN UN COUP D’ŒIL

Divider text here
  • Le projet TTE touche plus de 7.235 étudiants et 262 enseignants
  • Il est mis en œuvre dans 5 National Teachers’ Colleges aux quatre coins du pays, à Muni, Kabale, Kaliro, Unyama et Mubende
  • Durée (deuxième phase) : 2017-2021
  • Budget total de 23.000.000 EUR 
Photos ©Thea Mathues/Enabel

Découvrez d'autres stories

L’égalité des genres fait partie de l’ADN d’Enabel et se retrouve déjà en filigrane dans ses programmes. Enabel intégrera désormais une réflexion approfondie sur le contexte socioculturel de ses interventions afin de maximiser leurs chances de...
Quoi de neuf dans la troisième édition du Programme Junior ? Une contribution active aux Objectifs de développement durable, une offre d’Experts Juniors plus ciblée et un investissement dans la promotion de réseaux et de partenariats.
Au Niger, le grand défi est de rendre l’éducation inclusive, au vu des inégalités de genre entre filles et garçons. Le projet pilote Sarraounia tente une nouvelle approche : la sensibilisation relationnelle.

RESTEZ INFORMÉ

Divider text here
Suivez nos actions ainsi que les dernières tendances 
en matière de coopération au développement.