Vers une ville propre. Accompagner la commune de Sikasso pour concevoir et mettre en place sa gestion intégrée et durable des déchets

Vers une ville propre. Accompagner la commune de Sikasso pour concevoir et mettre en place sa gestion intégrée et durable des déchets

Cette publication décrit l’évolution (2002-2017) de la structuration d’une filière de gestion des déchets à Sikasso, deuxième ville du Mali qui compte plus de 225 000 habitants. Elle montre comment la décision de construire une
décharge, le Centre d’enfouissement technique (CET), a permis la conception et la mise en oeuvre d’activités pour arriver à une filière de gestion intégrée et durable des déchets (GIDD). Cette filière est basée sur la politique
nationale d’assainissement et le principe du pollueur payeur.

Aujourd’hui à Sikasso, la collecte des déchets est organisée et crée des opportunités économiques par la valorisation des plastiques, des papiers et des matières organiques.

Une multitude d’acteurs est concernée: la commune urbaine pour la maîtrise d’ouvrage, les services déconcentrés de l’État, les chefs de quartier, les comités de développement des quartiers, le secteur privé et les associations.
En matière de renforcement de capacités, la principale approche pédagogique a consisté dans la conception et la mise en oeuvre d’actions pilotes et l’apprentissage pratique.

Le montant total de l’intervention belge s’élève à 3,18 milliards de FCFA (soit 4,9 millions d’euros) sur une période d’intervention de 15 ans, réparti ainsi : Équipements 20 %, Infrastructures 50 % et Assistance Technique/Gestion
des activités/ Renforcement des capacités 30%. A cela s’ajoute la contribution malienne de 15 % du budget total.

Publication Details