Jesse a relevé ce défi au Mozambique.

Comment participer à l’amélioration des soins de santé avec un profil d’analyste budgétaire ?

jesse talking to colleagues in Mozambique

Voici l’histoire de Jesse à Maputo, Expert Junior en analyse budgétaire pour
la gestion des finances publiques dans le cadre de la contribution d’Enabel
au renforcement du système de santé au Mozambique.

 

Bien que les analystes financiers soient très recherchés dans la coopération internationale au développement, il est très difficile de trouver des candidat·es adéquat·es. Néanmoins, le Programme Junior a réussi à recruter Jesse Waterschoot, un analyste budgétaire de 26 ans. Jesse est le tout premier Expert Junior recruté avec ce profil. L’objectif de sa future fonction à Maputo était d’effectuer des analyses financières et de former le personnel du ministère de la Santé à l’utilisation des données financières afin qu’il puisse effectuer les analyses par eux-mêmes.

En février 2020, Jesse a rejoint Maputo et l’équipe du projet de gestion des finances publiques au sein du ministère de la Santé. Le projet appeléPublic Finance Management for Service Delivery (PFM4SD) était implémenté par Enabel avec pour objectif d’améliorer l’accès aux soins de santé. Pour ce faire, le projet réalisait des analyses budgétaires pour informer le ministère de la Santé et les partenaires sur la bonne gestion des finances publiques. L’objectif du projet visait à promouvoir l’utilisation des données dans le processus de prise de décision.

 

“Je suis immensément satisfait d’avoir relevé ce défi. Il m’a fallu un peu de temps pour m’installer dans la fonction, car j’ai dû apprendre à connaître le contexte, la langue et le projet. Mois après mois, avec le soutien de l’équipe du projet, j’ai mesuré l’impact de mon travail et des formations que j’avais données. Aujourd’hui, le personnel du ministère dispose et maitrise des outils d’analyses simples et probants.”

Jesse giving a training on business intelligence in Maputo
Les membres de la Direction de l’administration et des finances (DAF) lors d’une formation sur l’intelligence économique
et l’analyse des données avec Excel donnée par Damiano Stella, conseiller en politique socio-économique, Enabel,
assisté par Jesse Waterschoot, Expert Junior en analyse budgétaire, Enabel. – Ministère de la santé, Maputo, Mozambique 

Quel parcours académique a-t-il suivi ?

Durant son parcours académique, Jesse étudie les sciences politiques et les politiques internationales. Après un stage à l’étranger durant ses études, le souhait d’acquérir une expérience professionnelle à l’étranger s’est fait sentir. Il accepte pourtant un premier contrat à Bruxelles à l’Institut national d’assurance maladie et invalidité.

Très vite, l’existence du Programme Junior, découvert lors d’un JobDay à la UGent, lui semble être une opportunité professionnelle inspirante : pouvoir contribuer à un projet de développement dans un pays partenaire avec l’encadrement et la supervision nécessaires. Il pose sa candidature qui lui permet de se lancer dans une nouvelle aventure.

 

En quoi consistait son poste d’Expert Junior en analyses financières ?

Au cours de ses 2 années de contrat, Jesse a effectué des analyses financières et a participé à la création d’outils pour faciliter le travail d’analyses de données du personnel du ministère de la Santé. Jesse était responsable de la gestion et de l’analyse du budget du secteur de la santé. Il a rassemblé les données financières dans un dashboard1 qu’il a ensuite utilisé pour présenter des analyses claires et précises au personnel du ministère. Il a également mis au point un outil permettant d’analyser facilement les rapports d’audit. Grâce à ces nouveaux outils, le ministère peut désormais travailler de manière autonome.

Proposer des formations sur l’appropriation des outils et ainsi démontrer l’importance de l’utilisation de données financières fiables représentait l’étape suivante.Avec l’aide de ses collègues, dans l’optique de renforcer les capacités du personnel du ministère à l’utilisation des outils, Jesse a développé un programme de formations spécifiques à l’analyse des données. Il donnait lui-même les formations.

A côté des formations, des sessions de suivi et des ateliers spécifiques ont été programmés pour s’assurer de la bonne utilisation des nouvelles compétences acquises dans le travail quotidien du personnel.

Dernière réalisation de Jesse : il a introduit la numérisation des rapports financiers et d’audit et en a fait des outils de mesure des risques.

” Ce qui m’a apporté le plus de satisfaction, c’était de dispenser des formations au personnel du ministère. Avec l’équipe du projet, nous voulions démontrer deux choses : l’utilité d’être bien formé·e et l’importance de la bonne gestion et de l’analyse des données. “

 

Comment a débuté son aventure à Maputo ?

Au début de sa prise de fonction, Jesse a eu besoin de temps pour s’installer dans le job : il ne connaissait ni le contexte du secteur de la santé ni le projet. Heureusement, il a pu compter sur la bienveillance, les conseils et le soutien de ses collègues.

La langue de travail au Mozambique est le portugais et Jesse a dû l’apprendre et l’améliorer quotidiennement. 

Travailler pour le ministère de la Santé n’était pas du tout comparable aux organisations avec lesquelles Jesse avait déjà travaillé en Belgique. Il a dû prendre le temps de comprendre le contexte et de savoir comment appuyer le ministère au mieux. Dès qu’il a pu trouver ses marques, le contact s’est progressivement facilité avec le personnel du ministère et une relation de confiance s’est installée.

” Pour développer les outils, j’avais absolument besoin de leur aide :j’avais le savoir-faire technique mais leur contribution était nécessaire pour définir le contenu des outils et le type d’analyses qui leur seraient utiles. “

Lors des préparatifs des cours de formation, l’équipe du projet n’a pas suffisamment pris en compte les différences de compétences techniques et d’outils dont disposait le personnel. Nous avions préparé ces formations depuis longtemps. Nous voulions nous assurer qu’elles seraient utilisées et démontrer l’utilité de l’analyse des données. Les formations faisaient le lien entre les capacités techniques et le travail quotidien des participant·es. Nous avons ainsi pu montrer au personnel du ministère comment utiliser des techniques simples pour faciliter leur travail et le rendre plus efficace.

Ce que Jesse retient de la préparation des modules de formations et des outils, c’est qu’il est essentiel de connaître le besoin et le public cible. Cela s’applique à la coopération au développement, mais aussi à d’autres contextes. C’est précisément parce que lui et l’équipe du projet ont développé ces formations spécifiquement pour le ministère de la Santé qu’elles ont été accueillies très positivement. Les outils ont également été développés ensemble, ce qui a facilité leur intégration.

“Personnellement, j’ai pris beaucoup de plaisir à faire cela, car vous connaissez déjà bien le contexte et vous êtes d’une grande aide. J’ai vu l’impact des formations que je donnais à court terme, ce qui signifiait pour moi qu’elles étaient claires et nécessaires.”

Jesse giving a training on business intelligence in Maputo
Les membres de la Direction de l’administration et des finances (DAF) lors d’une formation sur l’intelligence économique
et l’analyse des données avec Excel donnée par Damiano Stella, conseiller en politique socio-économique, Enabel,
assisté par Jesse Waterschoot, Expert Junior en analyse budgétaire, Enabel. – Ministère de la santé, Maputo, Mozambique

Quel bilan tire-t-il de son expérience d’Expert Junior à Maputo ?

Les deux années en tant qu’Expert Junior sont maintenant terminées, mais Jesse en tire un bilan très positif et est immensément satisfait d’avoir relevé ce défi.

“Je suis particulièrement fier d’avoir réussi à développer l’outil d’audit, qui est maintenant utilisé par le ministère, et d’avoir formé le personnel. Outre la formation, j’ai souvent été sollicité par le ministère pour des cours spécifiques. ” 

Jesse a beaucoup apprécié le renforcement des capacités au sein du ministère, parce que l’impact est immédiat et qu’il apporte une valeur ajoutée évidente au travail des gens. C’est la raison pour laquelle il recherche un futur emploi dans le domaine du développement des capacités et de la numérisation. Sur le plan technique, ses compétences en matière d’analyse de données sont désormais très solides.

 

La suite de sa carrière professionnelle après le Programme Junior ?

Jesse a énormément apprécié son séjour au Mozambique et il aimerait vivre une autre aventure à l’étranger. Mais un emploi intéressant ici, en Belgique, lui plairait également beaucoup.

A son retour en Belgique, Jesse a travaillé pendant 9 mois pour l’Ong Trias comme Responsable du Suivi & de l’Evaluation et de la gestion des données.

Ensuite, début 2023, il a été recruté par la GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit), l’agence allemande de coopération internationale pour le développement pour partir travailler à Dakar. Il travaille comme assistant technique avec le ministère sénégalais du Travail, en aidant la direction de la protection sociale à étendre la couverture au secteur informel. Il apporte son expertise aux mutualités en matière de suivi et d’évaluation.

 

Pour suivre le parcours de Jesse sur LinkedIn, c’est par ici.

 

1 Un dashboard est la traduction anglaise du terme « tableau de bord ». C’est une représentation visuelle des informations importantes sur un même écran. Il permet alors de mesurer la performance d’une entreprise ou d’un projet en vue d’atteindre un ou plusieurs objectifs. Ainsi, le dashboard est un tableau qui rassemble différentes données permettant notamment une analyse approfondie. Le dashboard est très utilisé par ex. en marketing digital et permet d’analyser la fréquentation d’un site internet.

Autres actualités et ressources

kid jumping on a stage Actualités

08 juin 2024

Investir dans l’avenir : rapport d’activités 2023 – 2024

Découvrez pourquoi il nous faut revaloriser la coopération internationale. Pourquoi Enabel n’est pas seulement une agence belge, mais aussi européenne et africaine. Lisez en plus sur le lancement d’activités dans un nouveau pays : l’Ukraine. Ainsi que sur le démarrage de nouvelles activités dans le secteur de l’hydrogène vert.

En savoir plus

Man working in a hospital laboratory Actualités

07 juin 2024

Moderniser, former, soigner

Depuis plus de dix ans, Enabel place la santé au cœur de sa coopération avec le Burundi, se traduisant par la modernisation des infrastructures médicales, la digitalisation des services de santé, la formation du personnel soignant et d'autres initiatives essentielles.

En savoir plus

Actualités

07 juin 2024

De la croissance ? Oui, mais inclusive

La croissance économique ne bénéficie pas toujours à tous. Enabel vise donc une « croissance inclusive » qui inclut femmes, jeunes et groupes vulnérables. Voici comment.

En savoir plus

square in Kyiv, Ukraine Actualités

07 juin 2024

L’Ukraine: nouveau pays, nouveaux défis

En décembre 2023, le gouvernement belge mandate notre organisation pour lancer un programme de soutien à la reconstruction en Ukraine.

En savoir plus

Deux jeunes acteurs sur un tournage Actualités

07 juin 2024

Voyage en terre créative

Lancé en 2021, Guinée Créative soutient l’émergence des entreprises actives dans les domaines de la mode, du design et de l’audiovisuel.

En savoir plus

sheeps crossing the road, Niger Actualités

07 juin 2024

Sous l’instabilité sahélienne, l’indispensable coopération internationale

Si l'Europe a des intérêts stratégiques en Afrique, son influence y décroît à vive allure. La coopération européenne et belge avec l'Afrique, inscrite dans une logique de solidarité, doit s’adapter à la nouvelle donne géopolitique mondiale.

En savoir plus

Restez informé·es

Suivez nos actions ainsi que les dernières tendances en matière de coopération au développement.

Newsletter Fr

« * » indique les champs nécessaires