Actualités

03 février 2022

Numérisation de l’enseignement en Afrique : 5 solutions originales

Girl holding a cellphone

Bruxelles, Belgique | Le programme Wehubit de l’agence belge de développement Enabel a sélectionné cinq nouveaux projets pour développer à plus grande échelle l’utilisation des technologies de l’éducation et donc, améliorer la qualité et la continuité de l’enseignement et de l’apprentissage.

Ce sixième appel à propositions finance 5 projets : au Rwanda, en Tanzanie, au Niger et deux d’entre eux en Ouganda. Le montant total du financement est de 1.602.000 euros, financée par le programme DIRECCT de l’Union Européenne.

Un enseignement qualitatif et continu

En mars 2020, l’ONU annonce que l’épidémie de COVID-19 et la fermeture des établissements scolaires affectaient l’éducation d’environ 1,37 milliard d’élèves. Deux ans plus tard, en janvier 2022, c’est encore plus de 31 millions d’enfants et adolescents qui sont touchés. L’éducation, un des objectifs de développement durable, constitue donc plus que jamais un enjeu phare.

L’enseignement a pu se décliner partiellement en ligne. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Les groupes plus vulnérables n’en bénéficient que peu, freinés par l’accès limité à la technologie (connectivité, appareils, etc.) et les lacunes d’alphabétisation et de compétences numériques. C’est pourquoi les projets EdTech peuvent apporter des solutions et soutenir les enseignant.es et les apprenant.es. Wehubit appuie des projets proposant des approches hybrides (à distance et en présentiel) qui portent une attention particulière pour les milieux les plus défavorisés.

Projets sélectionnés

Au Niger, la situation sanitaire et sécuritaire a réduit l’accès à l’enseignement supérieur. L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), en collaboration avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du Niger, a pour but de renforcer la résilience du système d’enseignement supérieur. Concrètement, le projet déploiera une plateforme digitale d’apprentissage à distance pour tous les départements de l’Université Abdou Moumouni, la plus grande du pays. Outre l’aspect technologique, le projet se penchera également sur les aspects pédagogiques et réglementaires de l’apprentissage hybride. Ceci facilitera l’expansion de cet espace numérique à d’autres institutions académiques au Niger. La méthode pédagogique se veut moderne : l’apprentissage par l’action. Les dispositifs de cette plateforme iront dans ce sens, alternant par exemple les activités séquentielles et en groupe.

En Ouganda, seuls trois enfants sur dix qui commencent la première année primaire atteignent la dernière année. Pour causes ? Entre-autres, la difficulté de mise en œuvre des politiques éducatives et le peu de ressources et d’intérêt accordés aux voix qui défendent le secteur. Edukans souhaite utiliser l’outil en ligne EDU Q-card qui permet aux écoles d'(auto-)évaluer leurs performances via 40 indicateurs de qualité. Tant les enseignant.es que la direction, les parents et les communautés sont concernés. Des plans d’action sont générés en prenant en compte les fonctions ainsi que les priorités individuelles de chacun pour améliorer la qualité de l’enseignement. Le Ministère de l’Education et du Sport bénéficie également de l’accès à la plateforme pour assurer l’alignement de ces plans d’action aux politiques éducatives nationales et locales.

La formation professionnelle est l’espoir pour beaucoup de jeunes tanzaniens et tanzaniennes d’obtenir des revenus et d’améliorer leurs conditions de vie. Mais c’était sans compter les difficultés liées à la distance et aux coûts élevés, obstacles d‘autant plus grands pour les populations rurales plus défavorisées. L’application de formation professionnelle digitale gratuite VSOMO, développée par le service public Vocational Education and Training Authority et l’opérateur téléphonique Airtel, constitue une réponse à ce défi. Helvetas a pour dessein de rendre l’application plus attrayante et plus performante pour atteindre davantage d’utilisateurs, en développant des éléments de gamification pour différents cours professionnalisants. Ces améliorations numériques seront accompagnées de campagnes médiatiques dans les régions de Dodoma et Singida pour encourager les jeunes à utiliser l’application pour la partie théorique avant de rejoindre un centre de formation VETA pour la partie pratique.

L’Université du Rwanda a installé un studio multimédia sur son Campus de Rukara. Plusieurs membres du personnel académique y sont formés à la conception de produits de connaissances numériques adressés aux étudiant.es. L’Université du Rwanda projette d’équiper 6 campus supplémentaires de studios multimédias de ce type afin d’en maximiser l’accès. Ces studios permettront de rendre les ressources pédagogiques mises en ligne plus interactive et de mieux impliquer les étudiant.es, particulièrement les plus vulnérables. L’université ambitionne la formation de 90 enseignant.es et de 600 étudiant.es aux méthodes EdTech. Dès lors, les professeurs disposeront des capacités adéquates pour créer des contenus numériques de qualité.

L’Ouganda est l’un des pays où les établissements scolaires ont été le plus longtemps fermés suite à la crise sanitaire. L’apprentissage à distance est donc devenu une norme. La formation des enseignant.es à ce nouveau mode pédagogique est peu accessible, car ceux-ci disposent de peu de temps et de ressources financières limitées. Save the Children tire parti d’un outil innovant intuitif répondant à ce besoin : un serveur vocal intéractif qui donne accès à des cours pré-enregistrés, complété par des envois de SMS. Le projet développera une série de modules complémentairesde développement professionnel à destination enseignant.es ainsi que des questionnaires qui seront hébergés sur le serveur existant. Les districts de Kasese, Bundibugyo et Ntoroko sont visés dans une première phase. La deuxième étape envisage d‘étendre l’accès au service par la mise en place d’une ligne gratuite à l’échelle du pays entier.

« Ces 5 nouveaux projets nous permettent de contribuer à la réponse à la crise Covid de l’Union européenne en matière d’éducation. Au travers de leurs innovations numériques, les acteurs ont transformé le risque de réduction de l’accès et de la qualité à l’enseignement en opportunité pour revoir certaines habitudes et manières de faire. Au niveau de Wehubit, ils viennent compléter un portfolio qui couvre déjà des thèmes aussi variés que l’autonomisation des femmes et des jeunes, l’agriculture intelligente face au climat, l’eSanté, l’urbanisation inclusive et durable et les compétences numériques. », explique Arnaud Leclercq, en charge du programme Wehubit.

 


 

A propos de Wehubit:

Lancé en 2018, le programme Wehubit d’Enabel identifie et appuie des acteurs désireux de diffuser et de déployer à plus grande échelle des solutions numériques existantes. Le programme soutient principalement des solutions éprouvées et qui contribuent aux objectifs de développement durable. Les subsides sont accordés à des organisations publiques ou de la société civile porteuses de projets d’innovations sociales numériques. Pour l’heure, le programme Wehubit soutient 27 projets (dont les 5 nouveaux) très divers dans 12 des pays partenaires d’Enabel. Des appels à projets thématiques sont régulièrement publiés sur le site de Wehubit (wehubit.be).

Depuis 2021, le programme a une nouvelle composante : un réseau d’échange des connaissances et une bibliothèque en ligne ont été créés en vue de faciliter les échanges de bonnes pratiques, de leçons apprises et de produits de connaissances.

Plus d’informations sur Wehubit ?

Lucie Bricout, responsable de la communication pour Wehubit

lucie.bricout@enabel.be +32 477 89 42 53

 

A propos du financement européen DIRECCT

Un financement européen, via le programme DIgital REsponse Connecting CiTizens (DIRECCT) est un programme né en réponse à la COVID-19 et issu de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) et de l’Union européenne. Il est implémenté par l’Agence Française de Développement (AFD) et son équivalent belge Enabel. DIRECCT chapeaute 10 projets œuvrant à la connectivité et la numérisation des secteurs de la santé, de l’éducation et des petites entreprises. Le programme Wehubit est l’un de ces porteurs de projets et c’est au travers de ce financement européen qu’il compte appuyer les cinq lauréats de son dernier appel à propositions.

Autres actualités et ressources

conférence de presse belgo namibienne Actualités

22 mai 2024

La Belgique accueille une délégation namibienne dans le cadre du partenariat belgo-namibien pour l’hydrogène et les énergies renouvelables

La ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten et Enabel accueillent une délégation namibienne pour une visite de travail de 10 jours sur l’hydrogène et les énergies renouvelables.

En savoir plus

Actualités

25 avril 2024

Un employé de l’agence belge de développement Enabel à Gaza tué lors d’un bombardement

C'est avec une profonde tristesse et horreur que nous apprenons la mort de notre collègue Abdallah Nabhan (33 ans) et de son fils Jamal de sept ans, hier soir, suite à un bombardement de l'armée israélienne dans la partie est de la ville de Rafah.

En savoir plus

king of belgium and enabel colleagues Actualités

24 avril 2024

Le Roi Philippe en visite chez Enabel

Le Roi Philippe était en visite officielle à Enabel, ce mercredi 24 avril.

En savoir plus

event back drop with enabel written on it Actualités

03 avril 2024

Enabel fête son quart de siècle

L'heure de l'upcycling a-t-elle sonnée ? Le 28 mars, nous avons organisé l'événement "Upcycling international cooperation" à l'occasion de notre 25e anniversaire.

En savoir plus

woman sitting down, smiling Actualités

12 mars 2024

#TeamBelgium s’investit en faveur des femmes

En marge de la Journée internationale des femmes, Enabel, BIO et la DGD ont mis en lumière des femmes inspirantes et résilientes.

En savoir plus

signature with africa cdc Actualités

05 février 2024

Renforcement de la collaboration entre Africa CDC et Enabel en vue de consolider la capacité des systèmes de santé en Afrique

Cette collaboration est essentielle pour progresser et renforcer l’architecture de sécurité sanitaire sur le continent, confie Jean Van Wetter. En savoir plus

En savoir plus

Restez informé·es

Suivez nos actions ainsi que les dernières tendances en matière de coopération au développement.

Newsletter Fr

« * » indique les champs nécessaires